Plusieurs étudiants au Canada comptent sur les emplois d’été pour gagner un revenu entre les sessions d’études secondaires ou postsecondaires. Toutefois, il pourrait s’avérer difficile pour les étudiants qui terminent leurs cours en cette année scolaire de décrocher un emploi stable pendant la saison estivale.

Programme Emplois d’été Canada

Le programme Emplois d’été Canada (EEC) offre des contributions aux employeurs comptant moins de 50 employés afin qu’ils créent des emplois d’été de qualité pour les jeunes âgés de 15 à 30 ans qui sont légalement autorisés à travailler au Canada. La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions tant sur les chercheurs d’emploi en vertu du programme EEC que sur les employeurs qui les embauchent habituellement. Pour pallier l’incidence de la pandémie sur les employeurs et les chercheurs d’emploi, le gouvernement fédéral a mis en place des mesures d’aide.

À compter de maintenant, des assouplissements temporaires ont été instaurés et sont déjà en place pour les employeurs dont la demande de fonds a été approuvée pour les mois d’été de 2020 (les employeurs désirant présenter une demande de financement pour cet été doivent l’avoir fait au plus tard le 28 février 2020) aux termes du programme EEC. Les employeurs doivent également prendre note de ce qui suit :

  • Montants des contributions : Auparavant, dans le cadre du programme EEC, les employeurs participants des secteurs public et privé étaient admissibles au remboursement de 50 % seulement du salaire minimum. Toutefois, dans les circonstances actuelles, tous les employeurs obtenant du financement sont admissibles à recevoir 100 %.
  • Statut du poste : Dans des circonstances normales, tous les emplois offerts par les employeurs participants doivent être à temps plein. À la lumière de la COVID-19, les assouplissements temporaires permettent maintenant les emplois à temps partiel également.
  • Période d’emploi : Auparavant, les emplois devaient se terminer à la fin du mois d’août au plus tard, mais les assouplissements temporaires permettent maintenant que l’emploi ait lieu entre le 11 mai 2020 et le 28 février 2021.
  • Activités professionnelles : Cet été, les employeurs sont autorisés à adapter leurs projets et leurs activités professionnelles, par exemple en offrant aux employés la possibilité de travailler à distance.

Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants

La Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE) est destinée aux étudiants de niveau postsecondaire ainsi qu’aux récents diplômés de niveau secondaire et postsecondaire qui sont incapables de travailler ou de trouver du travail en raison de la COVID-19. De plus, afin de pouvoir présenter une demande de PCUE, les demandeurs doivent déclarer qu’ils ne sont pas admissibles à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) ou aux prestations d’AE pendant la période visée. Les périodes d’admissibilité tombent entre le 10 mai 2020 et le 29 août 2020.

Les personnes entrant dans les catégories susmentionnées et désirant percevoir la PCUE doivent présenter une demande sur le site Web de l’Agence du revenu du Canada avant le 30 septembre 2020.

Le paiement est de 1 250 $ pour chaque période de quatre semaines, avec un complément potentiel de 750 $ pour les demandeurs qui sont handicapés ou qui ont un enfant âgé de moins de 12 ans ou une personne à charge de plus de 12 ans qui est handicapée et qui dépend entièrement du demandeur. Pour être admissibles, les étudiants doivent s’être inscrits à un programme d’enseignement postsecondaire ou être récemment diplômés d’un tel programme et chercher activement du travail au Canada.

Nous vous tiendrons au courant si le gouvernement fédéral publie de nouvelles informations.

L’auteur désire remercier Catherine Cliff, stagiaire en droit, pour son aide dans la préparation de ce billet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *